En route vers Eastern States 100!


Dans un peu moins de 9 jours, je serai sur la ligne de départ de ma deuxième course de 100 Miles, le Eastern States 100 à Waterville en Pennsylvanie. Avec ses 6000 mètres de dénivelé positif, son temps limite de 36 heures et une majorité du parcours sur des sentiers de type ''single track'', ça s'annonce comme un défi de taille! Le parcours a lieu dans le Little Pine State Park, dans une vallée qu'on surnomme le grand canyon de Pennsylvanie.

Voici le graphique du dénivelé. En résumé: monte-descend-monte-descend! Une grosse montagne russe de 160km de long! Beaucoup de plaisir en perspective! :)


Le Eastern States 100 en est à sa première édition. Il n'y donc aucun temps de référence et aucunes données sur lesquelles se baser pour évaluer mes objectifs. Je fonce ainsi tout droit vers le néant mais c'est avec une bonne dose de confiance que je plonge dans le vide puisque mes dernières semaines d'entraînement ont très bien été et la forme est présente.

Pandora 24: 

J'ai eu la chance d'aller dans les Laurentides le weekend du 26-27 juillet. L'objectif était de faire une grosse fin de semaine d'entraînement et également d'aller faire du bénévolat pour le Pandora 24 (course en trail de 24 heures dans les sentiers des falaises de Prévost sur un parcours à la fois magnifique et impitoyable de 10 km). J'ai ainsi pu joindre l'utile à l'agréable. Après un 30 km (mix route et trail) le samedi matin, je suis allé faire du bénévolat à la station de ravito du Lac des Castors en compagnie de Pierre L, un ami coureur d'ultra qui venait tout juste de compléter le VT100 en un temps plus que respectable de 19h36. Ça fait du bien de se retrouver de l'autre côté de la table de ravitaillement et d'échanger avec d'autres coureurs qui partagent la même passion! Le point de vue au ravito des Castors nous permettait de voir les coureurs arrivés de loin. Le ravitaillement était full-equip, un vrai buffet à volonté!

Après mon bénévolat, vers 22h, direction la gare de Prévost (point de départ) pour aller pacer. En arrivant à la gare, Benoît H. que je devais pacer était parti se coucher, ennuyé par des problèmes d'estomac. Je suis donc parti dans les sentiers en sens inverse avec comme mission de trouver un coureur afin de l'accompagner pour quelques boucles. L'heureux élu et non le moindre fût Martin Rouillard (éventuel gagnant du 24 heures et unique finisher de la distance de 100 Miles). J'ai donc complété un peu plus de 2 boucles en compagnie de Martin qui en était à son 10ème et 11ème tours. La deuxième boucle fût plus difficile avec une pluie torentielle qui réduisait significativement notre vision avec la lampe frontale. Une fois la seconde boucle complétée avec Martin, je suis aller prendre une bonne douche et me coucher un petit 4 heures pour revenir courir les 2 dernières boucles avec Martin et ainsi pouvoir vivre son arrivée. En courant les deux boucles de jours, j'ai découvert des lacs, des maisons et des paysages merveilleux, choses que ne permettaient pas le petit halo lumineux de ma lampe frontale pendant la nuit. Martin a complété son 100 Miles en 28 heures 45 minutes et est donc le premier coureur à compléter un 100 Miles en trail en sol québécois.

J'ai vécu l'expérience all-around Pandora 24 en étant bénévole, pacer de nuit et de jour. L'organisation de cette course est vraiment exceptionnelle! Ce weekend m'a permis de faire 76 km de course en seulement une trentaine d'heures et de totaliser une grosse semaine de 124km. Le parcours de Pandora m'a offert un entraînement de qualité avec un bon niveau technique et de bonnes montées! :)

Objectifs ES100:

Revenons à nos moutons (ou plutôt à nos montagnes): Eastern States 100.

Voici mes objectifs pour cette course qui représente le point culminant de ma saison 2014:

1. Compléter l'épreuve sans accident ni blessure et dans le plaisir!
2. Célébrer chaque station de ravitaillement comme étant une petite réussite et un pas de plus vers l'arrivée.
(en profiter pour remercier mes parents qui seront là comme équipe technique ainsi que les bénévoles)
3. Rester dans l'instant présent et courir d'un arbre à l'autre!
4. Faire attention aux tiques et aux serpents à sonnettes!
5. Contrôler ma vitesse de descente de manière à ne pas trop hypothéquer mes quadriceps!
6. Profiter des paysages et de tout ce que la nature aura à m'offrir

Dans une course de 100 Miles, j'aime me dire que ''la journée m'appartient''. C'est mon mantra pour la course puisque c'est moi qui décide comment je vais vivre et profiter de cette expérience et de ce défi! Je compte d'ailleurs le faire avec le sourire! :)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Tahoe Rim Trail 100 Miles Endurance Run: un aperçu du paradis, un avant-goût de l'enfer!

Récit du Zion 100: Don't mess with the mesas!

Winter Beast of Burden 100: DNF, monotonie, méditation et Miller Light...